région_fouta.jpg

C’est dans un village de la région de Fouta, au Sénégal, que Kahene trouve ses origines. C’est l’histoire de 4 cousins qui ont décidé de quitter leur pays natal, les rives du fleuve Sénégal, pendant les années soixante.

Ils sont partis par la mer pour rejoindre la France et les bords de l’Oise. Un changement radical de décor et de mode de vie pour ses fils de bergers et d’agriculteurs.

lugu-lake-1158887_1920.jpg
0412-DSTATUE.jpg

Ancré dans leurs esprits, un rêve d’indépendance. Un retour au pays en vainqueurs. Surpris mais pas dépassés par la rudesse du travail dans les usines,  

par le prix à payer pour participer à la reconstruction d’un pays encore marqué par les stigmates d’une guerre pas si lointaine, les 4 compagnons ont pris conscience d’une chose : la prospérité qu’ils recherchent passe obligatoirement par une indépendance financière et sociale.

apres-les-bombardements-la-reconstructio
factory-831011_1920.jpg

Car s’ils sont bien intégrés socialement à leur nouvelle terre d’accueil, ils se sont néanmoins jurés « de ne jamais retirer les vêtements qu’ils portent ». En clair, ils ne renieront jamais leur identité et leur culture, vitales à leurs yeux mais qui pouvaient être menacés par les soubresauts politiques de l’époque.

Stoffgeschichte_Dakar_Boubou_05.jpg

C’est ainsi que naturellement, dans cette quête d’indépendance, ils ont décidé d’entreprendre. En 1974, ils se sont lancés dans le commerce d’un textile emblématique de l’Afrique de l’Ouest : le Bazin. Si le Bazin est né et fabriqué en Europe, précisément en Allemagne, sa notoriété, elle, s'est construite en Afrique où il est utilisé par les populations locales pour confectionner des tenues lors des grandes occasions.

Il est aussi un symbole de partage, d’héritage, dans le sens où il est l’un des cadeaux les plus populaires que les Africains offrent volontiers à leurs proches.

kola-nut-829934_1920.jpg
20190724_133106.jpg

Les fondateurs de Kahene sont les enfants de trois des quatre cousins, la vie ayant emporté l'un des compagnons, qui ont décidé de perpétuer la tradition familiale. Ils sont donc les héritiers d'une culture, de valeurs de partage, d'une quête d'indépendance poursuivie par leurs pères toute leur vie et à laquelle leurs descendants aspirent aussi. Elle est là, l'histoire de Kahene ([Ka-hène], "la famille Ka" en peuhl, du nom des fondateurs). Une histoire née en Afrique, qui a grandi en Europe pour être sublimée sur la terre mère.  

Kahene, c'est l'héritage d'une élégance.